La Messe : Haute qualité VS Quantité

En janvier 2018, à l’approche de l’anniversaire des 40 ans du Kop of Boulogne, des anciens abonnés appellent ses ex-membres et sympathisants à « un dernier déplacement massif » à Bordeaux le 31 mars de la même année, à l’occasion de la finale de la Coupe de la Ligue. Un site web voit même le jour en janvier 2005, sous tutelle des associations de la tribune Boulogne et du Virage Auteuil. ↑ C’est la revue footballistique Placar qui l’a baptisé après avoir enquêté via son site Internet. Avec 9 points pris sur 9 possibles et 10 buts marqués contre seulement un encaissé, elle confirme son statut d’ultime prétendante au titre. Le Real remporte de nouveau le championnat avec cinq points d’avance sur le FC Barcelone, Di Stéfano marquant 25 buts. Le 30, le Barça remporte 3 à 0 le derby barcelonais face à l’Espanyol au Stade Cornellà-El Prat (35e journée de championnat). Le 14 février 2010, soir de match entre le PSG et OM, a eu lieu une échauffourée entre certains membres du KOB et du VA, qui se sont retrouvés face à face devant la tribune des derniers et ce malgré la forte présence policière tout autour du stade.

Mettant de côté les divisions Boulogne-Auteuil, les supporters du PSG s’unissent à l’automne 2004 pour dénoncer notamment la nouvelle politique de sécurité du PSG. La partie basse de la tribune, surnommée « Auteuil rouge », fut, à l’occasion (PSG-Juventus 1983, par exemple), réservé aux supporters adverses. Le KOB perd alors une partie de ses effectifs. Cette période prend fin avec ce match PSG-Caen, et le refus de certains membres durs du KOB d’abandonner cette partie de tribune à la fin des travaux. Trois jours après, pour le dernier match de la saison, les Parisiens se déplacent à Auxerre. Face à Lens, les fans parisiens se contentent ainsi d’un simple « Germinal ! 1 Négation du caractère sacrificiel de la Messe, qui ne serait qu’un simple mémorial de la Passion pour instruire les fidèles et leur rappeler le sacrifice du Calvaire, afin de provoquer un acte de Foi (si Luther parle de sacrifice, c’est uniquement dans le sens de sacrifice de louanges et d’action de grâces). Les ultras peuvent toutefois avoir recours à la violence mais celle-ci ne constitue qu’un moyen parmi d’action parmi d’autres tandis que le hooliganisme se base principalement sur les actions violentes.

Bien qu’un bon nombre de groupe de supporter ne désirent traditionnellement pas afficher de tendance politique dans les stades, cette politisation naissante aux tendances extrémistes s’affirmera par la suite au sein de la tribune coté Boulogne. Les anciens groupes de Boulogne, comme les Boys et les Gavroches, restent dans le Kop de Boulogne mais certains de leurs membres et sympathisants migrent à l’autre bout du Parc des Princes. Les groupes de supporters issus de la tribune Boulogne du Parc des Princes servent alors de vitrine aux mouvement d’extrême droite et sont instrumentalisés dans le but de recruter de jeunes supporters au sein de leurs rangs. Cette distinction dans le choix de la représentation des idées politiques en tribune marque également la distinction entre les catégories de supporters et les modèles auxquels ils se réfèrent. Le conflit se poursuit de façon ponctuelle la saison suivante, quelques dérapages ont lieu lors des déplacements, ce qui incite les deux camps à se radicaliser dans des idéologies très opposées. Les supporters du PSG, déchaînés, cassent la barrière séparant les deux camps et, bien plus nombreux, agressent physiquement les Turcs. ». Les supporters bordelais sont rentrés dans le jeu, et ont bâché « Fier d’être paysan » puis, la saison suivante, « Paysans II : le retour ».

En effet, si les déplacements sont longtemps restés l’apanage des indépendants du Kop et des cars organisés par le club (supporters officiels), les associations systématisent de plus en plus l’organisation de cars de groupe, avec pour objectif d’être présents partout où le PSG joue. Aussitôt que l’existence d’un document engageant le Brésilien envers le PSG est connue par son club, José Alberto Machado Guerreiro, président du club à cette époque, négocie le nouveau contrat de son joueur vedette. Parmi les diverses animations, une banderole géante : « l’avenir est à nous » ; crispations au Kop de Boulogne qui pour la première fois sent son hégémonie remise en cause et fragilisée. Certains membres des Boulogne Boys ayant participé à la confection de la banderole dans le local du groupe (sans avoir pour autant demandés l’avis ou l’autorisation des leaders), les Boys sont tenus pour responsable et le groupe ultra est dissous le 17 avril 2008 par décret.

Pour plus de détails sur jersey sport maillot de foot visitez notre site Web.